Fabrication d'un petit tranchet/scalpel à lame non jetable.

dsc_5200.jpg Ma première incursion dans le monde de la coutellerie : fabrication d'une petit couteau de maquettiste / scalpel / tranchet à partir d'une vielle lame de scie à métaux. Manche en cognassier échauffé & bouchon en cuir.

Je vais essayer de décrire ici rapidement comment j'ai procédé mais je ne suis pas un expert, faites vos propres recherches pour en savoir plus ;-)

Les outils

J'ai principalement utilisé des outils a main poimages:articles:diy:scalpel:cognassier.jpgur cette petite réalisation, ce qui en fait quelque chose de relativement accessible contrairement à ce que l'on pourrais croire.

  • Scie a métaux
  • Scie à bois (scie cadre, scie japonaise)
  • Rabot
  • Limes (plates, rondes, …)
  • Perceuse
  • Torche butane/propane (j'en acheté une pour l'occasion, seul outil que je n'avais pas déja)
  • Papier de verre (grain 80-300 pour le bois - à eau, grain 300-3000 pour le métal )
  • Étau, serre joints, pinces,
  • Marteau
  • Colle epoxy

La lame

  1. Recuit1) / normalisation de la lame : l'acier de la lame est trempé, il est impossible de le travailler tel quel. Le recuit à consisté à chauffer la lame au rouge et a la laisser doucement refroidir a l'air lime afin de rendre l'acier plus malléable.
  2. Façonnage: Je me suis vaguement inspiré de la forme d'un scalpel à lame jetable du commerce pour la forme de la lame. Pour la forme globale du couteau cela à plus été fait à l'œil en composant avec la forme du morceau de lame de scie pour obtenir quelque qui me semblait ergonomique et agréable et joli. J'ai utilisé principalement les limes, et un peu la scie a métaux, pour ce faire. L’affûtage du biseau à lui aussi été fait a lime. J'ai aussi percé deux trous pour les rivets du manche.
  3. Trempe2) : Le trempage est le procédé qui permet de durcir la lame et ainsi lui permettre de maintenir son tranchant. J'ai chauffé au rouge l’extrémité de la lame, puis je l'ai refroidie rapidement en la plongeant dans de l'huile de lin. La lame trempée est bien dure et on la sent (au son je pense) très cassante.
  4. Premier aiguisage : J'ai ensuite commencer a peaufiner le biseau au papier de verre, en montant graduellement jusqu’à un grain 3000.
  5. Revenu3): La lame simplement trempée est très cassante, le revenu consiste a chauffer à “basse température” l'acier afin de le rendre moins cassant tout en gardant une certaine dureté. Pour cela j'ai enfourné la lame 2h à 250°C dans mon four de cuisine, puis je l'ai laissé refroidir doucement à l'air libre.
  6. Aiguisage final : aiguisage à la pierre a eau comme les couteau de cuisine :-) Attention les doigts, ça coupe fort !

Pour les explication plus détaillées (en espérant ne pas avoir dit d'erreurs) sur les traitement thermiques de lacier il est possible de retrouver quelques articles fort intéressant sur https://forgeorigine.com4)

Recuit Façonnage Lame Trempée Lame Trempée

Le manche

 "Planchettes" extraites d'une branche de cognassier

:!: J'ai emballé la partie tranchante dans du ruban de masquage pour éviter de d’abîmer la lame, autant que pour éviter de m’abîmer moi, en travaillant sur le manche.

Je m’étais exercé à l'utilisation de la scie cadre en refente sur un morceau de branche de cognassier, j'avais des donc des espèces de vaguement planchettes sous la main. J'ai décidé d'en utiliser une pour faire mon manche. Un rabot et du papier de verre collé sur une surface plate m'a permis d'obtenir un coté bien plan, puis j'ai coupé la planche en deux dans la longueur.

J'ai transféré les 3 trous de la lame vers les deux planchette afin de pouvoir positionner correctement les morceau de bois (2 trous pour les rivets, et j'ai décidé de placer un petit tube de laiton dans le trou déjà existant a l’arrière de la lame de scie à métaux.

J'ai ensuite fixé les deux parties du manche a la lame provisoirement avec des vis afin de pouvoir travailler la forme de mon manche avec des limes. Un fois que j'ai obtenu quelque chose qui me plaisait j'ai collé les deux morceau de bois à la lame a l'aide d'epoxy, en insérant deux morceau de tige de laiton de 3mm un et petit tube de 4mm dans les trou prévu a cet effet. Je n'avais que de la colle 5min sous la mains, mais il plus pratique d'utiliser de l’époxy à prise lente je pense.

J'ai tapé un peu sur l’extrémité de mes rivets pour les déformer et 'riveter' mon manche (même si avec la colle c'est pas très utile) puis enlevé l’excédent à la lime. Puis j'ai finir de peaufiner le manche au papier de verre pour éliminer les marques de lime.

J'ai appliqué 3 couche d'huile Tung (huile de bois de chine) sur le manche pour le proteger.

Le bouchon

Je me suis fait un petit bouchon pour protéger (de) la lame avec une chute de cuir tanné végétal. J'ai moulé le cuir autour de la lame et du haut du manche en le pressant avec des petit plaque découpées pour épouser le forme du haut du manche. Le tout a ensuite été collé a la colle néoprène puis cousu au point de sellier. Et enfin un petit passage de teinte, un petit brunissage des bords et application de verni à cuir pour un joli rendu.

Et voilà ! ^_^

Quelques photos

dsc_5182.jpg dsc_5184.jpg dsc_5190.jpg dsc_5200.jpg dsc_5201.jpg dsc_5205.jpg dsc_5206.jpg dsc_5208.jpg dsc_5210.jpg

- articles/diy/scalpel-tranchet.txt · Dernière modification: 2020/10/12 13:20 par bumblebee
© Fabrice DELLIER - Sauf mention contraire les elements de ce site sont sous double licence : Creative Commons by-sa & Art libre.
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki